I have a dream…

Image tirée du film « Jane » avec Anne Hathaway. (Je vous le conseille, d’ailleurs !)

Quand j’étais petite, alors que les autres rêvaient de devenir des pop stars ou des danseuses étoiles, moi j’avais un autre métier qui me tenait à coeur: je voulais devenir écrivain.
Je chipais des cahiers à mon père dans son bureau, et je les noircissais avec des histoires que j’inventais, j’écrivais des romans. Je crois que je n’en ai jamais fini un, mais soit. J’ai gardé une certaine constance, parce que des années plus tard, je veux toujours faire la même chose, et ma passion se précise de jour en jour.
Pourtant, j’ai eu une période où je n’avais pas très confiance en moi. Je me trouvais un métier de réponse, pour si on me demandais ce que je voulais faire plus tard. C’était toujours « biologiste et écrivain », « avocate et écrivain », etc.
J’ai arrêté, et je regarde la vérité en face: moi, ce qui m’intéresse c’est l’Art, et la littérature plus précisément.
D’ailleurs, comme la nature est bien faite, mes meilleurs amis ont à peu près les mêmes rêves que moi. J’essaie de me diriger le plus possible vers les arts plastiques et la littérature. J’essaie de ne rater aucune occasion de m’exercer dans ces domaines.
Étant donné que je suis à l’école secondaire (je vais entrer dans le cycle supérieur, équivalent du lycée en France), je profite de tout ce qu’offre mon école.
Un atelier d’écriture est organisé, j’y participe.
Un atelier artistique est proposé comme activité parascolaire, je vais m’y inscrire.
Mon professeur de français nous a parlé d’un concours de nouvelles, j’y ai participé.
C’était le concours de la Maison de la Francité. Le thème (« Si j’étais magicien ») ne m’enchantais pas vraiment, la magie n’étant pas exactement mon sujet de prédilection. J’ai fait de mon mieux, j’ai fait à ma manière et j’ai remporté un prix.
Quand j’y pense, c’était il y a à peine deux mois. C’a été un déclic pour moi. J’avais peut-être du talent après tout ?
En fait, c’est pas vraiment de mon talent que je doute. Mais j’ai parfois de grosses crises de découragement où je me dis que j’arriverai jamais à me faire de place dans ce milieu. Je me dis que beaucoup de gens veulent être écrivains, que je ne percerai jamais.
Mais finalement j’y pense, et je me dis que j’ai de la volonté, et que je peux le faire. Que j’y arriverai en persévérant.
Je me souviens que j’ai fait lire une ou deux nouvelles à certaines personnes, que ce soient de parfaits inconnus, des amis ou de la famille. Et je reçois beaucoup d’échos positifs. (En même temps, on peut me faire la meilleure critique du monde, si j’y crois pas, j’y crois pas…).
Je pourrais résumé mon rêve comme ça: publier un roman (et avoir du succès OF COURSE !)

Publicités

4 réflexions sur “I have a dream…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s